Block title
Block content

Nous avons tendance à attendre ou à espérer que quelque chose vienne combler notre cœur.

Nous cherchons alors désespérément à l’extérieur l’âme sœur, le compagnon ou l'énergie divine qui pourrait nous remplir de ce que nous espérons.

Mais si nous changions notre manière de voir et nous réalisions que rien de ce qui vient de l’extérieur ne peut véritablement nous combler comme nous le désirions ?

Certes, de nombreuses choses peuvent favoriser notre bien-être, mais je parle de ce feu qui brûle dans notre cœur et qui cherche à s'unir à quelque chose qui le remplirait à satiété ou enfin lui donnerait la paix que parait troubler quotidiennement les situations de la vie de tous les jours...

Nous cherchons maladroitement cette paix dans le calme du monde extérieur par un retrait dans des espaces plus calmes ou loin des espaces urbains.

Nous espérons cet amour avidement parfois dans le regard et l'écoute de l'autre.

En fin de compte, sûrement cherchons-nous inconsciemment à « nous trouver » dans toutes les situations que nous expérimentons et les rencontres que nous faisons.

Alors, mû par le désir profond de découvrir plus profondément ce que nous sommes vraiment , nous cherchons dieu ou la source de toutes choses par de nombreuses pratiques spirituelles...

Des pratiques souvent complexes, longues et pour lesquelles nous nous sentons parfois pas à la hauteur.

Mais souvent nous refaisons la même erreur et nous nous mettons en route avec la même manière de voir les choses.

Nous cherchons cette source quelque part à l’extérieur de nous...

Notre « culture » spirituelle nous a tous suffisamment répétée que dieu est en nous et que nous devons le chercher dans notre cœur..

Mais de nouveau, nous emboitons le même pas et cherchons « quelque chose » dans notre cœur...

Mais il me semble que Dieu ou la source n'est malheureusement pas ce « quelque chose » qui peut être trouvé.

Si c'était le cas par « qui » pourrait t'il être trouvé ?

Ce « qui » ne ferait alors pas parti du cœur de la source parce qu'il serait alors extérieur à sa découverte !

Cette petite pratique que je vous propose est une méthode qui peut aider à tendre vers l'essentiel de ce que vous êtes. Car pour trouver Dieu il me semble devoir se pencher sur d'abord apprendre à se trouver soi-même.

Ne cherchons pas cette unité parce que nous le sommes déjà dans notre propre nature !

Prenons simplement soin de nous accepter comme nous sommes et de nous détendre dans ce que nous sommes.

Pratique :

Fermez les yeux et essayez de sentir ce qui dit « Moi » en vous.

Vous pouvez même prononcer votre nom pour sentir ce « sentiment d’existence » qui rayonne en vous, car c'est ce sentiment qui est la clé de ce que vous êtes véritablement.

Il comporte de nombreuses strates et profondeurs jusqu'à sa source.

Bien que cela commence par le premier sentiment grossier de l' « ego », cet ego n'est que l'aspect le plus grossier d'un autre sentiment bien plus profond qui fait ce que nous sentons être.

Il est aussi une part de ce que nous sommes et que nous pouvons accepter intégralement.

Apprenez au début à simplement vous détendre dans ce sentiment « je suis ».

Essayer de sentir comment il vous emplit, ou est ce qu'il se loge et prenez le temps de l'éprouver intégralement dans tout votre corps.

Prenez juste plaisir à « être seul » et vous détendre dans ce sentiment d’être et ne cherchez absolument rien d'autre que d’être pleinement vous même !

Ne chercher pas à sentir d'autres « présences de lumière » ou à vous sentir accompagné par « quelque chose » !

Prenez soin d'accepter d’être « seul » intégralement seul et détendez-vous dans cette espace en confiance.

Peut-être sentirez-vous des souffrances monter ou un rejet survenir de quelques parties de vous qui remontent à la surface car elles font aussi partie de notre nature.

Mais continuez à vous détendre en confiance...

Prenez conscience que tout est vous et tout émane de votre conscience.

Au fur et à mesure de la pratique, vous irez plus profondément dans ce « sentiment d’être » et alors vous vous rapprocherez de la Source du «Moi» car ce sentiment est en toute chose.

Le « petit moi » est une simple contraction de notre conscience perceptive qui s'identifie aux phénomènes qui nous traversent quotidiennement et cela depuis notre enfance.

Cette petite pratique rééducative peut permettre de le percevoir clairement et de laisser sa conscience se dilater à tel point que le  « petit Moi » peut-être perçu comme un phénomène du « grand Moi » appelé plus communément « le Soi ».

Ainsi les barrières s'estompent et nous apprenons à vivre ce que nous sommes et à englober pleinement ce qui nous traversent dans notre conscience.

L'acceptation est alors naturelle et n'est plus un effort, car elle est la condition naturelle de notre conscience.

C'est alors que nous pouvons commencer à vivre plus sereinement cette union avec la vie, dieu, ou la source...

Block title

Votre espace privé

Block content
Connectez-vous !
et découvrez des vidéos exclusives et des pods cast !
Téléchargez vos méditations guidées pour apprendre à mieux méditer !
Enter your e-mail address or username.
Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel.
Partager