Block title
Block content

Quelle phrase étrange...apparemment hors de contexte de ce que prône aujourd'hui le spiritualisme contemporain.

Une exclamation qui paraîtrait insensée pour celui qui cherche à vivre l'acte complet et trouver le calme du « moment présent »...

Et pourtant...

Le « moment présent » est juste un terme, voire un concept pour celui qui imagine qu'il existe vraiment …

Un terme « tendance » pour tenter de cibler ou décrire une expérience hors de toute temporalité.

Si cet espace est intemporel et ouvre sur l'éternel, comment pourrait-t'on le qualifier de « moment » ?

Ce terme est peut-être mal choisi...ou mal adapté à ce que représente vraiment cette expérience ou réalisation.

Ou au contraire, bien adapté pour le mental qui sait jouer avec les concepts qu'il ne peut vivre...

 

 

Mon expérience m'a souvent démontré que ce « moment » peut être vécu simplement quand il n'existe plus.

Quand nous respirons, calmons nos pensées, nous nous détendons consciemment,  ...nous sommes alors dans un espace que nous créons que nous pourrions appeler « moment présent » car nous maintenons une « intention » et une certaine conscience de nous-même et de ce qui nous traverse et nous entoure.

Mais cela est encore artificiel et n'est maintenu que par une certaine tension intérieure qui recherche la détente... , Cherchez l'erreur ?

Le véritable espace recherché est de passer la porte  de ce « «moment » qui a été créé et de le transcender par une détente profonde dans l'oubli de soi...

Cela pourrait ressembler un peu à une dissolution de la conscience de soi-même dans laquelle tous les phénomènes (pensées, émotions, sensations, perceptions de soi) paraitraient être juste des impressions lointaines.

Tout cela est observé dans une paix et une profondeur consciente d'elle-même.

Il a existé au cours des âges de nombreuses méthodes pour réaliser cela.

Parmi les plus efficaces nous pouvons trouver celles qui investiguent la nature de la conscience.

Elles recherchent directement la source des phénomènes plutôt que la simple modification de ces derniers.

Connaitre le mental est déjà commencer à le transcender.

Si nous investiguions ce que nous appelons « le présent », il nous faudrait alors connaître ce qu'il n'est pas !

Essayez donc ce petit exercice :

Prenez conscience que tout se déroule « ici et maintenant ».

Prenez conscience que le passé n'existe plus et ne persiste que en tant que souvenir «  ici et maintenant ».

Prenez conscience que le futur n'existe pas encore et ne se présente que en tant que « pensée mentale » ici et maintenant.

Essayez de prendre le temps de sentir l'espace dans lequel se déroule toutes ces pensées.

Appelons cet espace « ici et maintenant » ou pour les habitués du terme... « moment présent »

A présent, vous allez essayer de le quitter tout en gardant conscience de sa réalité...

Vous allez tenter des incursions dans le passé et dans le futur intentionnellement tout en gardant contact avec cet espace.

Prenez soin d'être vigilant en même temps à cet espace et à la formation mentale (pensée) imaginée dans le futur ou le passé !

Vous risquez d'être surpris par le fait de prendre conscience de plus en plus de cet espace en faisant ce petit exercice.

Vous pourrez alors vous rendre compte qu'il est impossible d'être ailleurs que « ici et maintenant ».

La simple reconnaissance de cette réalité peut vous permettre de le retrouver à chaque instant de la journée.

Cet exercice est simple et peut constituer une bonne base pour saisir ce qu'exprime dans son essence le terme « moment présent ».

 

François Breton

Block title

Votre espace privé

Block content
Connectez-vous !
et découvrez des vidéos exclusives et des pods cast !
Téléchargez vos méditations guidées pour apprendre à mieux méditer !
Enter your e-mail address or username.
Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel.
Partager