Block title
Block content

Pour beaucoup, nous désirons ce qu'il y a de meilleur pour notre vie et aspirons à une transformation aussi bien personnelle que spirituelle.

Mais que mettons-nous vraiment en oeuvre pour cette transformation ?

Nous donnons-nous vraiment les moyens de réaliser ce à quoi nous aspirons le plus... ou restons-nous simplement dans le domaine du rêve et du fantasme possible au cas où la « grâce » nous offre par surprise la possibilité de vivre ce bonheur intérieur ?

 

 

Imaginez qu'un ami vienne vous voir et vous explique qu'il désire monter une petite entreprise ou du moins un petite activité qui lui permette de vivre convenablement...

Evidemment, il a compris le potentiel que peut receler son activité, a fait une petite étude de marché, revu son capital et ses possibilités financières ainsi qu'une stratégie marketing pour se donner la chance de réussir.

Il vous paraît à priori évident que son travail et son aspiration professionnelle vont lui demander du temps et de l'investissement personnel.

Mais curieusement votre ami vous dit qu'il ne consacrera à cette entreprise que 15 minutes par jour, parfois un peu plus... 30 min... et encore ! Pas tous les jours !

Mais cela lui prendra de s'y mettre un weekend entier et ensuite de relâcher la pression pendant 15 jours... pendant ce temps il s'imaginera à la tête de son entreprise sans s'y investir.

Sur un coup de tête et par découragement, tous les deux mois, il rechangera de méthodes entreprenariales et recommencera en suivant d'autres points de vue...

Vu de cette manière, cela ne paraît pas très sérieux et si votre ami vient vous voir et vous raconte sa manière d'agir, il y a de fortes chances que vous ne croyiez pas vraiment à la viabilité de son entreprise...

Bien que cette petite histoire paraisse d'évidence une caricature, nous pouvons la voir comme une analogie de ce que nous retrouvons lorsque nous rentrons dans certains « courants spirituels » et commençons à aspirer vraiment au divin, au bonheur... en tous cas à la possibilité de vraiment grandir intérieurement.

Nous apprenons qu'il est possible d'être libre intérieurement et de trouver une paix profonde qui peut nous accompagner dans tous les moments de la vie, qu'ils soient sombres ou parfois étrangement tortueux.

Nous décidons alors d'y rêver, de l'espérer de tout notre cœur et nous nous lançons dans l’aventure intérieure avec ce but tant désiré de réaliser ces états qui font références dans tant de livres spirituels qui, nous ne pouvons que le constater, jonchent depuis des années notre table de chevet.

Une réalisation spirituelle est la plus haute entreprise à laquelle peut aspirer un être humain . Elle est aussi celle qui nécessite le plus grand investissement intérieur.

Nous pouvons nous décourager rapidement, parce que nous n'arrivons pas à bien méditer, à nous concentrer et bien que nous sentions que nous progressons, nous ne sommes pas satisfait des résultats que nous espérions plus rapides.

Alors nous allons voir ailleurs, participons à des formations parfois complémentaires... parfois un peu contradictoires... testons d'autres pratiques affichant « la tendance » du moment et parfois imaginons que la solution va bien finir par se présenter...

Nous l’espérons alors secrètement venir de l'extérieur...

Un thérapeute extraordinaire, un clairvoyant exceptionnel, le darshan impromptu d'un maître spirituel de visite... Nous écumons alors la vague des possibilités qui, bien que cela nous fasse du bien ne fait malheureusement que nous ramener étonnamment de plus en plus à nous... à nous-même.

Nous oublions parfois que nous n'avons pas appris à parler en un jour, ou même de grandir de l'état d'enfant à celui d'adulte en une année...

Nous oublions aussi que quand nous plantons un arbrisseau, nous n'en récolterons pas les fruits avant plusieurs années...

Bien que le facteur temps soit une réalité dans la maturité profonde de ce qui nous anime et nous éveille, nous oublions que les moyens que nous nous donnons comptent aussi énormément.

Combien de temps par jour donnons-nous à notre propre cœur, au divin, à ce qui soit-disant compte le plus pour nous et à ce qui parfait notre évolution ? 15 min, ... 30min, ...1 heure ?

Et au fait d'être présent à soi-même, à notre pratique quotidienne, notre aspiration ?

Et combien de temps donnons-nous à l'inconscience qui nous emporte chaque jour ? À nos petits soucis sans importance ou aux problèmes inconsistants de notre quotidien ?

Pouvons-nous alors vraiment nous plaindre parfois que les choses prennent du temps ?

Comment pouvons-nous vraiment espérer changer si nous ne favorisons pas réellement le changement ?

Au même titre qu'une activité matérielle dont nous espérons récolter des fruits, une voie de développement personnel ou spirituel dont nous recherchons quelque finalité heureuse et lumineuse nécessite aussi une stratégie, une persévérance et des actions qui vont dans le sens de notre aspiration profonde.

Einstein avait une phrase pour décrire ce mécanisme auquel nous sommes tous soumis et parfois aveuglés par cette brillante illusion :

« La folie de l'homme est de toujours répéter de multiples fois la même action et d’en espérer toujours un résultat différent. »

Comment pouvons-nous vraiment changer si nous agissons toujours à l'identique ? Comment pouvons-nous vraiment réussir nos pratiques si nous les regardons de loin et ne nous y tenons pas ?

Ces questions et cette sincérité intérieure sont nécessaires sur le chemin vers ses plus intimes profondeurs. Parce que personne ne pourra faire à notre place le saut où nous attend patiemment, dans cette promesse ineffable future qui est notre réalisation divine, depuis toujours et les bras tendus notre aimant soleil intérieur.

François Breton

Block title

Votre espace privé

Block content
Connectez-vous !
et découvrez des vidéos exclusives et des pods cast !
Téléchargez vos méditations guidées pour apprendre à mieux méditer !
Enter your e-mail address or username.
Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel.
Partager